Pixel de Stael Si Fuera Por Mi

Pixel de Stael : Interview exclusive pour la sortie de Si Fuera Por Mi

Pour la sortie du titre Si Fuera Por Mi, Pixel de Stael joue le jeu de notre interview pour nous en dire un peu plus sur le parcours artistique.

Pixel de Stael , pouvez-vous nous parler du début de votre carrière, une anecdote, un déclic qui vous a poussé à vous lancer ?

Nous croyons que la musique est un jeu d’enfants, une passion innocente qui naît quand tu découvres par hasard ton pouvoir musical. En jouant avec des trucs qui font des bruits et les mettant en relation, tu peux produire des mélodies et/ou des rythmes vraiment sympas sans trop d’efforts.

Avec le temps tu te rend compte que ses mélodies rythmées peuvent encadrer des univers extraordinairement complexes. Nous avons choisit ce chemin pour donner continuation à cette passion innocente et au même temps puisque nous voyons ici une bonne façon de défier nôtre imagination.

Comment se passent vos répétitions et enregistrements ? (Lieu, durée, travail en équipe?

Pixel de Stael est un duo (formé par Pixel 0 et Pixel 1) de musique électronique de poche. Nos appareils musicaux électroniques sont petits, nous les gardons dans quatre porte-documents que nous trimbalons ici et là. Nous n’avons pas de lieux fixe pour enregistrer ni pour répéter. ¡Tout est pensé pour être mobile, car nous sommes préparés pour les avions low cost!

Le nôtre, est la « mobile studio », l’évolution logique de la « home studio » dans cette nouvelle révolution industrielle globale. Ainsi nous enregistrons ou répétons à n’importe quel endroit. Nous sommes parfois ensembles, parfois pas, mais nous nous retrouvons souvent pour mettre en commun nos idées ou des mixs autour d’un verre car finalement nous habitons au même cartier.

Faites-vous du live ? Comment cela se passe-t-il ? Avez-vous un contrat de tourneur/booking ?

Nous avons un contrat avec le label indépendant El Genio Equivocado et c’est eux qui gèrent le booking de Pixel de Stael. En ce moment nous sommes en pleine promotion d’un disque qui sortira en printemps 2020.

Nous venons de dévoiler un premier single que vous pouvez déjà écouter sur le net. Pour le live nous préparons un spectacle spécial, ou l’on mélangera nôtre son électronique « glitch-pop » de poche avec des projections génératives de glitchs digitaux, c’est à dire, des images qui réagissent à la musique en produisant des jolis « bugs » informatiques.

Ce sera une expérience immersive qui vous fera oublier vos smart-phones et songer à un monde réel plein de possibilités. Mais nous somme en phase de développement.

Ce type de spectacle prend un certain temps pour la préparation. De toute façon musicalement nous restons actifs. Un premier gig est prévu le prochain 8 novembre dans le cadre du festival « X Cicle Indiscret » de Barcelone en première partie d’Enric Montefusco.

Quelle est votre prochaine actualité ? Des choses à venir ?

Pour suivre nôtre actualité nous vous conseillons vivement d’être attentifs à nôtre site (www.pixeldestael.com) et à nos vidéos musicales. Nous venons de lancer sur nôtre chaine youtube (et aussi sur les principales plateformes digitales), le premier single de Pixel de Stael, le morceau « Si Fuera Por Mi – Si Ça Ne Tenait Qu’à Moi, Если бы это было до меня, それは私次第だった場合… ».

La vidéo est une pièce audiovisuelle développée par Pixel Error et son équipe. Pixel Error est le pseudonyme du directeur Marc Juvé, troisième membre artistique de Pixel de Stael.

Cette pièce est la première d’une série artistique vidéographique. Nous explorons les possibilités des glitchs visuels digitaux provoqués sur des photo-portraits pour construire des véritables fantasmagories musicales inspirées librement par l’oeuvre picturale de Nicolas de Staël (peintre qui a notamment inspiré le nom du groupe).

Si vous l’aimez, restez attentifs, car bientôt nous dévoilerons d’autres vidéos au fur et à mesure que nous lancerons des nouveaux morceaux.

Nous vous invitons à vous abonner à nôtre chaîne de youtube!

Avez-vous un label ? Quels conseils pourriez-vous donner à un jeune talent pour en trouver un?

Nôtre label est El Genio Equivocado, mais nous conseillons vivement à n’importe quel jeune talent de chercher plutôt des bonnes idées au lieu d’un label. La mise en marche de l’imagination est une matière absolument prioritaire. Le développement de la créativité, apprendre à s’auto-organiser pour réaliser des projets…

Nous croyons que les meilleurs projets (sans doute les plus singuliers et extraordinaires) naissent toujours ainsi, d’une façon autonome. La recherche d’un label est accessoire. Son rôle peut être utile pour certains aspects de la promotion et pour le booking, mais ce n’est pas nécessaire du tout pour entamer une carrière artistique.

En plus, ça fait déjà longtemps que la technologie permet aux musiciens de réaliser ses projets sans besoin d’éditeurs, ni de tourneurs, ni de producteurs… Nous conseillons aux sceptiques de lire des livres. Car il suffit un peu d’histoire pour ce rendre compte de cela.

Avec Internet, les talents ont aujourd’hui une grande liberté pour faire découvrir leurs oeuvres au public, quels sont les moyens / outils que vous conseillez ?

Dans Pixel de Stael nous pensons qu’il faut être prudent avec internet. Il est préférable rester éveillé (donc libre), il faut toujours prioriser les moyens que l’on trouve dans la réalité. Une bonne idée a toujours beaucoup plus de potentiel et beaucoup plus de pouvoir. Par contre c’est dans la nature d’internet de nous endormir.

Les écrans ont se pouvoir de suggestion, et les moyens d’internet, même s’ils sont complexes, ont toujours finalement tendance à vouloir nous guider en fonction de ses propres règles. Nous croyons pourtant que si l’on veux rester libres il est mieux de chercher des outils en dehors d’internet. Nous vous conseillons, par exemple, de réfléchir à ce propos en prenant un café ou une bière sans consulter le téléphone portable. Vous pouvez chercher des nouveaux moyens ou les imaginer.

Voici la vraie liberté que l’on conseille! De toute façon, il est évident que de nos jours la vie est partagée entre le réel et le virtuel. Nous ne pouvons plus vivre pleinement dans cette société sans être connectés.

Toute communication passe à travers le net, la musique aussi. Il est indispensable étudier les outils d’internet pour partager et distribuer se qu’on fait, bien sûr, mais il suffit de rechercher « moyens de promotion musicale » sur google pour trouver les « app » ou les « réseaux » les plus populaires du moment.

Que pensez-vous des artistes qui faussent leurs stats en achetant des vues ou des streaming ?

Nous pensons que si ses artistes faussent leurs stats ou achètent des vues ou des streaming, c’est puisqu’ils font ce que les moyens d’internet leur demande de faire.

Devenir célèbre, un objectif ou aboutissement selon vous?

La célébrité c’est un travail qui peut t’enrichir mais c’est pauvre comme objectif.