éditeur de musique

Un éditeur de musique, cela sert à quoi ? Définition !

Comprendre la définition et rôle d’un éditeur de musique dans le cadre de votre projet de production musicale.

Chaque oeuvre musicale, doit à un moment ou un autre, atteindre le public, par tous types de médias, existants ou à venir. Le rôle de l’éditeur de musique est de faire exister par tous les moyens auprès du public cette oeuvre.

Rôle de l’éditeur de musique

Si à l’origine il était en charge de la diffusion des partitions, son champ d’action du fait de l’évolution technologique est devenu très large. Voici quelques rôles qu’un éditeur de musique est amené à jouer :

  1. Financement partiel ou total de l’enregistrement musical
  2. Promotion auprès des medias
  3. Recherche de label pour l’exploitation commerciale de l’oeuvre
  4. Recherche de synchronisations : Diffusion de l’oeuvre dans des spots publicitaires, musiques de films… via son réseau de relations

Répartition des droits d’auteurs, quel pourcentage et pour qui ?

Droit de reproduction mécanique (DRM)

Selon l’usage la répartition est contractuelle entre l’éditeur de musique et les auteurs d’une chanson, et est définie dans le bulletin de dépôt, et est généralement répartit comme suit :

  • Auteur : 25%
  • Compositeur et arrangeurs : 25%
  • Editeurs et sous éditeurs : 50%

Droit d’exécution publique (DEP)

Qui eux sont statutaires, généralement répartit comme suit :

  • Auteur : 1/3
  • Compositeur et arrangeurs : 1/3
  • Editeurs et sous éditeurs : 1/3

Contrairement à d’autres pays que la France, où les droits d’exécution publique se repartissent ainsi :

  • Auteur, compositeur et arrangeur : 50%
  • Editeurs et sous éditeurs : 50%

À noter, vous n’êtes pas obligé d’avoir un éditeur de musique pour signer avec un label, mais cela est recommandé

Les sociétés de droits d’auteurs

En France, les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, sont inscrits de façons indépendantes dans les sociétés de gestions de droits d’auteur, tel que la SACEM, qui répartit à chacun ses droits selon le pourcentage indiqué sur le contrat d’édition.

En Amérique du Nord et au Royaume-Uni (via la SOCAN, ASCAP ou encore MCPS), il est fréquent de voir l’éditeur gérer les droits des auteurs et compositeurs, c’est-à-dire qu’il perçoit l’intégralité des droits d’auteurs, et redistribue selon le pourcentage du contrat d’édition, les droits aux auteurs et compositeurs.