de sainte-helene

De Sainte-Hélène en interview exclusive pour la sortie de leur clip

De Sainte-Hélène répond à nos questions pour la sortie du titre She is so Sexy with no Wonderbra no Mascara.

de sainte-helene

De Sainte-Hélène, pouvez-vous nous parler du début de votre carrière, une anecdote, un déclic qui vous a poussé à vous lancer ?

Les motifs acides de la bassline Roland TB-303. Des mots sont nés sur ceux-ci ce qui fût l’élément déterminant. La rencontre avec Joana aussi qui a permis de développer notre univers.

Comment se passent vos répétitions et enregistrements ? (Lieu, durée, travail en équipe)

Nous répétons dans un bureau, munis de casques audio de batteur et d’une mini-batterie acoustique. Pour les enregistrements, nous allons dans un studio comme l’enregistrement, c’est un métier. Nous nous voyons chaque semaine.

Faites-vous du live ? Comment cela se passe-t-il ? Avez-vous un agent ou contrat de tourneur/booking

Oui, notre projet La Rave Party Commence est un live original de 50 minutes. Nous avons pu déjà faire plusieurs concerts, dont une fois dans un cinéma et un autre sur la grande scène de la Case-à-Chocs, à Neuchâtel. Nous sommes indépendants et travaillons sans agent.

Quelle est votre prochaine actualité ? Des choses à venir ?

Nous peaufinons nos titres studio que nous allons sortir chaque mois sous forme de single dès la fin juillet.

Avez-vous un label ? Quels conseils de marketing musical pourriez-vous donner à un jeune talent pour en trouver un?

Non, nous n’avons pas de label. Je dirais qu’il faut d’abord parcourir réussir à se constituer un public ce qui est déjà un défi en soi. Pour cela, il faut une musique originale, une image unique ainsi que réussir à créer un lien émotionnel avec son audience. C’est presque un défi insurmontable alors autant viser le réel plaisir dans la musique, soit le voyage et pas la destination.

Avec Internet, les talents ont aujourd’hui une grande liberté pour faire découvrir leurs oeuvres au public, quels sont les moyens / outils que vous conseillez ?

Instagram et Spotify sont des outils très utiles. Lorsque l’on démarre dans la musique, il est important de soigner ses productions musicales et de se concentrer sur une single à la fois.

Que pensez-vous des artistes qui faussent leurs stats en achetant des vues ou des streaming ? Que le jeu n’en vaut pas la chandelle. A quoi bon ?

Devenir célèbre, un objectif ou aboutissement selon vous? Un aboutissement puisque cela permet une reconnaissance sur son travail et parcours. Mais restons les pieds sur terre.