almeria

ALMERIA présente l’album NOIR : Interview !

ALMERIA sort l’album NOIR et nous offre un live accoustic pour fêter cela ! Interview en détail.

almeria

Pouvez-vous nous parler du début de votre carrière, une anecdote, un déclic qui vous a poussé à vous lancer ?

En fait on jouait dans un groupe de rock, et après le depart du guitariste, c’était tout naturel de continuer tous les deux on s’est donc mutuellement motivé et tout naturellement poussé l’un vers l’autre pour créer Almeria. C’est lors d’un voyage dans sa famille en Espagne à Almeria que le groupe est né est né: Emmanuel a rejoint Elisabeth

Comment se passent vos répétitions et enregistrements ? (Lieu, durée, travail en équipe)

Nous avons la très grande chance de pouvoir répéter dans les anciens studio Vogue (maintenant appelé Midilive). Notre ingé son (Yann) y est gérant et nous aide donc beaucoup! On adore ce studio. C’est plein d’histoire et tu y croises toujours beaucoup d’autres artistes qui viennent enregistrer.

Et bien sur, ce sont les conditions idéales pour répéter – presque les conditions du live! On travail donc beaucoup avec notre ingé son – et ca se resent dans notre son live. Quand le studio n’est pas dispo – et c’est l’vantage de faire de la pop electro – on peut répéter chez Elisabeth – en mode « home studio ». Mais dans cette configuration on a pas la batterie…

Faites-vous du live ? Comment cela se passe-t-il ? Avez-vous un agent ou contrat de tourneur/booking

Le live c’est la vie!! C’est l’une des principales raisons pour lesquelles on fait de la musique… On a beaucoup joué en 2018, avec notamment une mini tournée au Japon, mais aussi de très belles dates en première partie de BRIGITTE. On s’est ensuite concentré sur l’enregistrement de l’album, et on cherche en ce moment un tourneur pour repartir sur les routes!

En attendant, nous avons notre manager, Nico, qui nous aide à trouver des dates. Comment se passe le live? On a commencé à 2 sur scène, en déclenchant des boucles, notamment des boucles de batterie. C’était très bien pour les petites scènes et aussi au niveau logistique…mais rapidement, une vraie batterie nous a manqué.

Récemment donc, Guillaume nous a rejoint sur les dates, et ca a vraiment été un plus, au niveau du son évidemment (ca donne une autre dimension aux titres), mais surtout au niveau de l’énergie sur scène! Il faut venir voir!:)

Quelle est votre prochaine actualité ? Des choses à venir ?

La sortie de l’album le 22 mars évidemment! Et on travaille sur quelques dates – dont une release party à Paris! On compose aussi deja de nouveaux titres pour un deuxième album! Donc de belles choses a venir – stay tuned!

Avec Internet, les talents ont aujourd’hui une grande liberté pour faire découvrir leurs oeuvres au public, quels sont les moyens / outils que vous conseillez ?

Il y a en effet beaucoup de moyens de diffuser sa musique aujourd’hui. Plusieurs outils peuvent être utilisés à des fins différentes: A notre avis, Instagram est incontournables pour partager la vie d’un groupe au jour le jour (avec les stories) – on s’en sert de plus en plus…Pour les vidéos, un chaine youtube est un must!

Et pour la musique, nous utilisons Soundcloud, et serons sur toutes les plateformes de téléchargement! Après, nous sommes aussi très attachés à l’objet. Nous travaillons d’ailleurs depuis des mois sur des petites videos que l’on poste sur youtube, fb, insta…et sur notre site.

Que pensez-vous des artistes qui fausses leurs stats en achetant des vues ou des streaming ?

très sincèrement chacun fait ce qu’il veut. Nous préférons gagner en popularité à force de clips, videos sur les réseaux sociaux mais les professionnels de la musique sont tellement à l’affût des chiffres sur les vues, que l’on comprend l’envie de certains de détourner le système.

Bref ce n’est pas le compteur de vues qui fait la qualité mais chacun fait, fait fait, c’qu’il lui plait, plait , plait :)