Nojazz

Nojazz en interview pour la sortie de leur album !

Pour la sortie de leur nouvel album Soul Stimulation, Nojazz répond à nos questions.

NoJazz, pouvez-vous nous parler du début de votre carrière, une anecdote, un déclic qui vous a poussé à vous lancer ?

Les années 2000 , une envie de changer les choses dans le milieu du jazz . Se donner la liberté de jouer tout et n’importe quoi sans limite . 6 mois après notre 1er concert à Paris nous étions à New york pour enregistrer notre 1 er album avec Teo Macero (le producteur mythique de Mile davis) ! NOJAZZ était lancé ! 3 ans après on a enregistré avec Stevie Wonder , elle pas belle la vie ? :;-))))

Comment se passent vos répétitions et enregistrements ? (Lieu, durée, travail en équipe)

En 6 albums les choses changent ! On a beaucoup répéter les 1eres années pour apprendre à nous connaitre , maintenant nous échangeons beaucoup d’idées par mail et quand nous avons assez le matériel nous nous voyons dans un studio pour finaliser les titres et parler plus profondément du projet dans sa globalité.

Faites-vous du live ?

Oui énormément , c’est notre priorité !

Comment cela se passe-t-il ?

Très bien déjà 53 Pays à travers le monde en 15 ans .

Avez-vous un agent ou contrat de tourneur/booking ?

Oui Pulp music

Quelle est votre prochaine actualité ?

Le 24 Novembre nous jouons à Constantine ( Algérie) , En 2017 , L’Inde , l’Allemagne , le Liban , l’Amérique du sud . Des choses à venir ? oui une date importante pour fêter la sortie de notre album nous le 1er dec au Zebre de belleville à Paris.

Avec Internet, les talents ont aujourd’hui une grande liberté pour faire découvrir leurs oeuvres au public, quels sont les moyens / outils que vous conseillez ?

C’est pas très original de vous dire Youtube et Facebook , ça reste les 2 vecteurs les plus utilisés.

Le téléchargement illégal, quel est votre avis sur le sujet ?

C’est un débat infini , évidemment c’est insupportable de savoir que notre musique est téléchargée gratuitement mais en meme temps elle permet à un plus grand nombre de nous connaitre en espérant toutefois qu’ils se déplaceront pour nos concerts… c’est un privilège énorme de gagner sa vie dans la musique mais c’est de plus en plus compliqué.