L’artiste interprète, ça veut dire quoi ?

Comprendre le statut d’un artiste interprète et les droits vis-à-vis de l’Adami ou la Spedidam.

L’artiste interprète est la personne qui pose sa voix sur une oeuvre, sans en être forcement l’auteur, le compositeur, ou le producteur de l’oeuvre musicale. En gros, c’est la chanteuse ou le chanteur du titre tout simplement.

Certains artistes de musiques électroniques ne souhaitant pas chanter, font souvent appel à des artiste interprète afin de sortir leurs titres soit sous le nom du DJ, soit en featuring avec le nom de l’artiste interprète.

Quels sont les droits que peu toucher un artiste interprète ?

L’artiste interprète n’a donc pas de droits sur l’oeuvre directement (Pas auteur, pas compositeur et pas producteur), donc pas de droits provenant de la SACEM. Cependant, si son nom apparait sur les visuels de promotions ou dans les crédits.

Ce dernier peux toucher un pourcentage des ventes versés par le producteur. Cela est soumis à un contrat et une entente à définir avant l’enregistrement et la commercialisation.

Dans le simple cas de voix enregistrée pour une oeuvre, celui-ci touche un cachet de la part du producteur.

En France, des droits d’artiste interprète via l’ADAMI (société de gestion collective des droits de propriété intellectuelle des artistes-interprètes) ou la Spedidam (Droit de la musique sur Internet, aides et subventions pour la création de spectacles).

(Photo : Artiste Flavia Coelho)