Producteur de musique, label producteur, DJ Producteur, il existe tellement d’’appellations différentes dans la profession q’u’il est très parfois difficile de s’’y retrouver, particulièrement en ce qui concerne la compréhension de sa fonction, de son rôle ainsi que son statut légal.

Que fait un producteur de musique ?

Pour commencer, il faut savoir que le producteur de musique a pour mission de créer un produit. On parle d’une chanson dite «produite». Ses fonctions l’’amènent à assister et à superviser les étapes suivantes :

  • •Rassembler les équipes (interprète, éditeurs et auteurs…)
  • Coacher et superviser l’’enregistrement des vocaux
  • Suivre les différentes phases de mixage jusqu’’au mastering de la chanson
  • Financer l’’ensemble des visuels qui seront exploités tél que les logos, création des pochettes du single et d’album, séance photo de l’’artiste….

Le producteur avance une grosse partie des dépenses liées à l’’ensemble des étapes de production. A ce titre, le producteur il se rémunère sur les ventes réalisées (CD, Vinyles, téléchargements…) et une partie des droits voisins.

Producteurs de musique, que faire sans structure légale ?

– Si vous êtes producteur sans structure juridique (label), vous pouvez avoir un identifiant ISRC sans avoir de label, c’’est le licencié (un autre label par exemple) qui enregistre l’oe’œuvre à la société de gestion de droits des productions, mais avec VOTRE PROPRE CODE ISRC, ne laissez pas le licencié utiliser le siens, il n’’est pas producteur.

– Ne pas confondre Producteur et Compositeur, dans certains cas, des artistes sont producteurs, ils ont donc les deux casquettes, mais l’’un n’’empêche pas l’’autre et sont des statuts différents.