pros de la musique

5 domaines qui séparent les groupes de musique amateurs des professionnels

Il existe une classe d’écart entre les groupes de musique amateurs et les pros, et ce dans la plupart des domaines d’activité du métier.

La musique ne déroge bien entendu pas à cette règle. Toutefois, pour progresser et faire passer votre groupe à la marche supérieure, il existe quelques petites choses que vous pouvez mettre en place, et pour vous aider voici cet article sur les différences entre les groupes de musique amateurs et les pros.

Elles vous demanderont du temps et des efforts mais vous feront gagner en légitimité auprès de vos aficionados et des professionnels du milieu.
Voici 5 choses qui démarquent les amateurs des pros et nos conseils pour vous rapprocher du niveau des meilleurs.

1 – Votre site Internet d’artiste doit avoir du style

Votre site doit en premier lieu être simple et épuré pour paraître professionnel. Naturellement, il doit contenir toutes les informations et tous les liens qu’un fan ou qu’un organisateur d’événements désire trouver en se rendant sur votre site.

Nous vous conseillons de montrer votre site à quelqu’un qui ne l’a jamais vu et de vous dire ce qu’il en pense. Ainsi, vous aurez les conseils nécessaires pour améliorer votre site, qui est aussi votre vitrine.

2 – Réalisez des enregistrements et des vidéos de haute qualité

La qualité est un gage de professionnalisme. Et quoi de plus désagréable que de télécharger une chanson ou regarder une vidéo dont la qualité – à la fois du fichier et du contenu de ce dernier – est basse voire mauvaise.

Également, si vous avez la chance de faire carrière, ces fichiers audio et vidéo resteront, et il serait dommage que vos débuts vous fassent honte… Même si vous n’avez pas le budget d’un grand groupe, il est toujours possible de faire du travail de qualité avec des moyens plus petits, cela demande du temps et beaucoup d’ingéniosité.

3 – L’engagement sur les réseaux sociaux dépend de vous

Allez faire un tour sur Facebook et regardez le nombre de likes et de commentaires sur les pages de vos groupes préférés. Puis comparez ces chiffres à ceux de votre page. Il n’y a sûrement pas photo.

Or comme nous l’avons déjà vu dans l’article « promouvoir sa musique sur les réseaux sociaux sans agacer ses abonnés« , faire sa promotion sur les réseaux sociaux avec intelligence peut rapporter gros.

4 – La presse doit vous remarquer

Se faire repérer par des médias, même locaux, n’est pas chose aisée. Mais rien ne l’est vraiment; et avoir un article sur soi fait très professionnel.

Essayez d’entre en contact avec la presse, ou même les rédacteurs de blogues musicaux qui peuvent également parler de vous et vous mentionner. Aussi, proposez sur votre site un EPK (Kit de presse électronique) mentionnant les principales informations vous concernant ainsi qu’une petite biographie, pour que les journalistes puissent obtenir simplement des informations vous concernant pour vous présenter dans leurs articles.

5 – Les produits dérivés

Finis les petits stylos avec votre logo et les t shirts qui ne font pas plus de trois lavages. Faites des produits qui donnent envie d’être portés, pour ainsi faire de vos fans des ambassadeurs de rue. Une fois de plus, la qualité doit primer sur la quantité.